Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS TENEBRIS
ARS TENEBRIS
Menu
Kenneth Grant et la Renaissance Magique

Kenneth Grant et la Renaissance Magique

S’il est un auteur obscur dans l’hexagone c’est bien Kenneth Grant. Occultiste britannique, il fonda l’Ordre Typhonien après avoir été le secrétaire d’Aleister Crowley dans les années 1940. Cependant, Grant est surtout l’auteur de trois trilogies typhoniennes sur l’ésotérisme qui sont réputées et parfois vénérées dans la sphère occulte anglophone. Sa perception très personnelle lui valut des émules mais aussi des détracteurs qui considèrent que ses écrits ne sont que les élucubrations d’un gentleman excentrique. Et honnêtement, au premier abord, il y a de quoi.

Son univers très particulier est peuplé essentiellement de cultes sumériens, de rites de l’ancienne Egypte, de Loas vodou, d’entités et de mondes lovecraftiens, de rituels de tantra de la main gauche et de gématrie cabalistique. Il inclut également du réalisme fantastique inspiré du célèbre ouvrage de Bergier et Pauwels : « Le Matin des Magiciens ». L’Advaita Védanta (en particulier à travers les enseignements de Ramakhrishna) revient comme un leitmotiv au cours de ses démonstrations. Il tente dans ses écrits de relier tous ces mystères en un tout cohérent (ou pas) qui passe parfois au-dessus du lecteur. Bien que nombreuses de ces réflexions ou révélations sont fulgurantes d’ingéniosité, certains passages ne peuvent être vraiment compris qu’au prix d’empathie extrême pour l’auteur. Et même dans ce cas, le doute plane. On ne peut pas être tout à fait sûr d’être sur la même longueur d’ondes que Grant, surtout que depuis la France, les concepts qu’il aborde et utilise sont assez peu connus en France.

Les livres sur l'ésotérisme en France et ceux du Royaume Uni et des Etats-Unis ne sont pas comparables même si des traductions et des échanges ont eu lieu au 19ème et début du 20ème siècle, il semble que l’ésotérisme en France n’a pas bénéficié de l’influence de l’OTO, d’Aleister Crowley, d'Osman Spare ni de celui des ordres saturniens allemands. Le tantra de la main gauche ou Vama Marga n’a jamais été vraiment discuté ou exploré en France comme en Angleterre ou  en Italie par Julius Evola. Papus, Eliphas Levi, Stanislas de Guaita, Guénon et d’autres ont occupé le terrain jusqu’à ce qu’un phénomène de vulgarisation de l’ère du Verseau ne transforme l’ésotérisme français en science de la voyance bon marché où astrologie, « channelling » et magie blanche dominent. L'alchimie, la cabbale ou le tarot restent malgré tout encore assez populaires sans pour autant porter de figures de proue  contemporaines notoires. Et les organisations telles que la Franc Maçonnerie ou les Rose-croix sont passées d'un statut de sociétés secrètes à celui d'ordres "spirituels" favorisant surtout l'ascension sociale.

Cependant, il n’est jamais trop tard pour bien faire, et il est peut-être temps d'enrichir l’occultisme francophone d'influences anglo-saxonnes. Les concepts et systèmes magiques exposés par Grant sont intemporels, au-delà du temps et de l’espace et ne sauraient être ni réduits à une époque, ni un lieu particulier. Ces références sont minutieusement recherchées bien qu’il n’hésite pas à les placer dans un contexte singulier qui les éclaire sous un jour nouveau. Pour le lecteur en quête d’un point de vue aux perspectives et implications profondes, les ouvrages de Kenneth Grant sont sans aucun doute une source d’inspiration et de méditation pour enrichir une compréhension initiatique.

La traduction du premier livre de la première trilogie typhonienne « La renaissance magique » fut publié par Camion Blanc en 2017 et je viens de traduire en français « Aleister Crowley et le Dieu Caché » pour une maison d’édition en cours de création spécialisée, entre autres, dans l’édition de traduction des ouvrages de Kenneth Grant. La publication est prévue pour la fin 2022 et les lecteurs de ce blog en seront les premiers informés.