Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS TENEBRIS

ARS TENEBRIS

Menu
Le film "Red Lights": dérapage au-delà du réel

Le film "Red Lights": dérapage au-delà du réel

Les phénomènes psychiques font sourire certains, intéressent d’autres ou encore stimulent les délires d’esprits fantasques. Pour faire le tri dans tout ça quand on a l’intuition que ces manifestations paranormales ne sont en fait que des possibilités latentes d’un potentiel mal connu, la meilleure attitude est probablement celle d’une approche rationnelle et ouverte. La voie du milieu en quelque sorte, sans se laisser embarquer soit par un enthousiasme dangereux ou un scepticisme paralysant. L’institut métapsychique international http://www.metapsychique.org/ ayant pour motto “Le paranormal nous n’y croyons pas. Nous l’étudions” peut se réclamer d’une telle approche. Leur site très intéressant est riche en ressources, contacts et informations rigoureuses sur le sujet. Les recherches dans ce domaine semblent devenir de plus en plus scientifiques au-delà des débats passionnés, peut-être pour être sùrs de ne pas passer à côté de développements essentiels pour l’humanité dans un avenir proche ou lointain. En effet, la découverte du pouvoir de l’esprit sur la matière, tant au niveau individuel que collectif pourrait être source de davantage de conscience et d’interconnexion dans notre rapport aux autres et à l’environnement, nous libérant de bon nombre de nos limitations.  La revue “Planète” dans les années 60 fut un pionnier dans l’étude de tout ce qui constitue la part non conventionnelle de l’esprit humain en étudiant les phénomènes observés dans toutes les traditions indigènes depuis la nuit des temps à travers les chamanes, sorciers, et traditions spirituelles diverses. Une ouverture qui annonçait dans les années 70, les études menées par Timothy Leary entre autres des effets des psychédéliques sur la transformation de la conscience et la guérison de certaines maladies psychiques.

 

Le film « Red Lights » de  Rodrigo Cortes, tente de faire la part des choses, hélas avec peu de finesse. Le Dr Margaret Matheson (Sigourney Weaver),  psychologue spécialisée dans l'étude des phénomènes paranormaux et le Dr Tom Buckley (Cillian Murphy) physicien, tentent de percer ces mystères qui nous dépassent par une approche sceptique et scientifique lorsque Simon Silver (Robert De Niro) un médium réputé décide de faire son come-back après vingt ans d’absence. La première partie du film est bien faite, les acteurs convainquants, on assiste à la mise en évidence des arnaques classiques de charlatans. Simon Silver, personnage plus ambiguë mis au placard suite à la mort suspecte de son principal détracteur, semble déstabiliser les scientifiques (surtout émotionnellement ) par son charisme. Et puis le film dégénère, s’en est presque risible tellement le sort s’acharne sur le jeune Tom Buckley qui semble dans un sacré « bad trip » , puis une scène de violence inutile à l’américaine qui achève le tout bien consciencieusement, et la fin, qui se veut faire effet surprise à la «Night Shyamalan » (le 6ème sens ) est ratée. Voilà. A voir quand même pour constater les dégâts et pour connaitre la thèse retenue par le film, paranormal foutaise ou pas...