Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS TENEBRIS

ARS TENEBRIS

Menu
La malédiction des faux prophètes

La malédiction des faux prophètes

undefined

Le sens du mystère et du secret à la base de toute connaissance initiatique, est, et a toujours été profané par l’impudeur de ceux qui exposent le peu qu’ils savent et dévoilent sans vergogne les pantomimes grossières de leurs rituels aveugles. Le temps est venu d’invoquer l’abominable tête de Gorgone, gardienne des arcanes pour un impitoyable jugement et retrouver un sens perdu du Sacré.

Dans un monde où les mages, sorcières et chamanes autoproclamés pullulent sur les plateformes sociales, où les livres de vulgarisation sur la voie de la main gauche, l’ésotérisme et la sorcellerie ne cessent de rivaliser de platitude et recyclage, où chaque jour de nouveaux sites de startup à l’aura diabolique tentent d’attirer les « followers » en manque d’initiative personnelle, il est tentant de prendre le large, et partir tel le Mat du tarot en quête de connaissance authentique.

L’art de cacher son jeu pour éviter de donner des perles aux pourceaux tend à se perdre au profit de l’art de jeter de la poudre aux yeux pour épater la galerie. Et beaucoup tombent dans le piège tendu par ces faux prophètes dont l’intention centrale est de s’en mettre plein les poches et acquérir la sacro- démoniaque notoriété d’une star de l’occulte online.

Vouloir comprendre, savoir et être initié dans les mystères profonds de l’existence est légitime et quand le feu dévorant de cette soif de connaissance s’empare réellement de l’âme, le compas du discernement permet dans la plupart des cas de garder le cap et éviter de naviguer en eaux troubles. Et en cela, le chercheur authentique ne se laisse pas éblouir par les lueurs tentatrices aux promesses creuses, mais décèle de façon intuitive ce qui le rapprochera du jardin des Hespérides.

La connaissance occulte est par définition voilée, protégée de l’inquisition intellectuelle et ne se livre qu’à celui qui le mérite, qui possède les qualités nécessaires. Les symboles, le langage crépusculaire dans la poésie, et la langue des oiseaux, permettent à l’adepte de percevoir indirectement l’absolu qui lui, est inconnaissable. C’est pour cette raison que l’initié ne peut qu’indiquer la voie à celui qui ne sait pas, il ne lui promet certainement pas de lui donner la clé des mystères sur un plateau d’argent. 

Tout tapage nocturne, ou pas, de la part d'un "maître" pour attirer ses ouailles est suspect. Il y a ceux qui ressentent toujours le besoin d’apprendre et de se développer en restant dans l'ombre, et puis, il y a ceux plus répandus, qui dès le départ veulent enseigner parce qu'ils pensent qu’ils ont pour mission d'aider autrui. Les deux positions sont compréhensibles et critiquables, cependant ceux qui délibérément permettent la prolifération de connaissances erronées pour satisfaire leur ego sont condamnables.

Beaucoup clament être en possession de la lumière luciférienne sans se rendre compte que le contenu et la forme de ce qu’ils expriment trahi leur niveau d’ignorance.

Vouloir rejoindre un ordre, un temple ou une église, est une évidence pour beaucoup, un passage obligé pour suivre un enseignement et c’est peut-être la qualité de l’intention qui permet de rentrer en contact avec une tradition authentique ou au contraire une bouffonnerie relevant du matérialisme spirituel. Cela ne signifie pas pour autant qu’il faille devenir ermite misanthrope (quoi que...), mais de l’importance de choisir avec circonspection ses alliés, ceux avec qui cheminer. Ceux qui ont atteint quelques réalisations se reconnaissent entre eux sans avoir à se le dire, ou à dérouler un curriculum impressionnant. L’accès à ce réseau occulte de liaisons d’un autre type est l’un des trésors et le signe d’un véritable cheminement. La synchronicité des évènements, alliée à la volonté implacable de dédier son énergie à la recherche de la vérité guident l’adepte dans la noire forêt de son âme, dévoilant les indices au fur et à mesure de sa progression.