Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS TENEBRIS

ARS TENEBRIS

Menu
Communication nécromantique

Communication nécromantique

 

Quand Halloween approche, la fréquentation des cimetières s’impose pour conjurer les esprits de l’au-delà et méditer sur la puissance du royaume des ombres. La nécromancie reste la science du contact avec les morts dans un but divinatoire ou pour demander de l’aide à ceux qui connaissent les secrets inaccessibles au commun des mortels. Contrairement à beaucoup de cultures exotiques, le culte des ancêtres n’est plus pratiqué en Europe d’autant plus que les rapports familiaux sont biens souvent compliqués et conflictuels. Le décès d’un parent est même parfois un soulagement pour l’adulte qui se sentait oppressé par  une présence maternelle ou paternelle trop pesante. L’idée de les « rappeler » pour leur demander de l’aide peut parfois donner la nausée plutôt qu’un espoir de résolution. Cela ne signifie pas que la pratique de la nécromancie ne soit pas possible par d’autres voies moins personnelles. Les médiums et charlatans ont fait fortune en abusant de la crédulité de ceux qui recherchent éperdument un contact avec un être cher disparu. Les tables tournantes et les « séances »  célèbres au 19ème siècle en témoignent de la façon la plus burlesque, tout comme la folie des « ouija » dans les années 60 dont les ventes en 1967 avaient dépassées celles du Monopoly.  

La nécromancie véritable demande une connaissance des réalités spirituelles et le respect de certaines règles et comme toute pratique de magie noire elle n’est pas sans danger. Pour résumer, il faut une bonne raison et faire les choses dans les règles de l’Art. D’où l’importance de se familiariser avec l’environnement en fréquentant les lieux de sépulture de préférence lors d’une tempête ou aux heures sombres quand la brume s’immisce. Chercher le contact avec l’invisible demande de l’intuition et une sensibilité exercée au subtil qui prend parfois du temps pour se développer d’autant plus quand il s’agit du domaine de la Grande Faucheuse. Une contemplation du Memento Mori et de sa fatalité, la visite des catacombes et des cimetières tout autant d’occasion de mieux la comprendre et surtout d’en saisir la beauté qui inspirera le respect nécessaire au nécromant. Pendant la nuit d’Halloween et les nuits avoisinantes le voile serait moins épais entre les deux réalités favorisant une perméabilité à l’origine des traditions de Samhain (Samhain celebration article sur ce blog).