Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
ARS TENEBRIS

ARS TENEBRIS

Menu
L’Eglise de Lucifer

L’Eglise de Lucifer

L’Eglise de Lucifer

L’Eglise de Lucifer (The Greater Church Of Lucifer - GCOL), mouvement américain en pleine ascension dans l’underground, semble être en phase d’information et de séduction d’un public plus large. Après la création d’un site internet somptueux, l’organisation vient d’éditer un livret résumant ses principes et sa philosophie « Wisdom of Eospheros : The Luciferian philosophy ». Cet article est un compte-rendu succinct de la lecture de l’ouvrage et de l’exploration du site, ce que j’y ai trouvé objectivement pour le meilleur et pour le pire. L’Adversaire, Lucifer porteur de Lumière, se veut plus complaisant que Satan, plus inclusif aussi, préoccupé par l’évolution de l’humanité à laquelle il souhaite transmettre la libération spirituelle. Cependant, il ne s’agit pas d’un dieu mais d’une vision idéalisée du Soi individuel sur lequel le Luciférien modèle son inspiration. Personne d’autre que vous même n’est responsable de la situation où vous vous trouvez, personne d’autre n’est à blâmer ou à remercier. Lucifer est une énergie dans laquelle vous puisez ou non, c’est votre choix. Il propose, vous disposez, il n’y a pas de miracle ou d’idée de grâce, ni même de croyance en quoi que ce soit si ce n’est en vous-même et votre expérience. Pas de délires mystiques ni de forces occultes nébuleuses. C’est une approche radicalement pragmatique de causes à effets invitant à analyser ses actes, pensées et paroles et leurs conséquences et à modifier si nécessaire pour un meilleur résultat. Une remise en question honnête de responsabilité totale est demandée à l’aspirant Luciférien désirant déchainer son potentiel et par-là même vivre la vie qu’il mérite. Michael W. Ford, l’un des trois fondateurs de L’Eglise de Lucifer, auteur de nombreux livres sur la magie Luciférienne et plus généralement sur la voie de la main gauche (Left Hand Path voir article sur ce blog Voie de la main gauche) atteste apparemment de l’efficacité de la méthode pour réaliser ses projets. Ford s’est inspiré de Lavey (Eglise de Satan), Crowley, Peter J. Caroll et d’autres pour construire son projet sans pour autant en avoir l’envergure. Il se débrouille avec les moyens du bord pour faire avancer sa barque et bien que ses écrits soient parfois médiocres (les leçons d’histoire sur les divinités sont assez indigestes et sans grand intérêt pratique) on peut trouver une énergie indéniable dans son idée, comme dans n’importe quelle bonne méthode de développement personnel. Ils disent avoir choisi le terme d’ « Eglise » pas pour le côté religieux mais pour l’idée de rassemblement, de plateforme de soutien entre individus allant dans la même direction. A noter simplement que les organisations religieuses officielles telles que les églises sont exemptées d’impôts aux Etats-Unis. Jeremy Crow, codirigeant de GCOL connu pour ses talents d’organisateur (Symposium of the Left Hand-Path) est un atout majeur du fait de sa vision globale à long-terme. Il explique dans un des chapitres du livre que la fin du monde a bien eu lieu comme prédit par les Mayas, le 21 décembre 2012, pas littéralement mais dans le sens de l’extinction d’une ère, pour la naissance de la Nouvelle Ere Luciférienne. Pour être initié il vous suffit de passer commande en ligne d’un assortiment de babioles ésotériques vous permettant de vous auto-initier. Il y a la version standard et la version luxe plus chère. Pour conclure, oublions l’organisation et ses projets conquérants, l’aspect mercantile indéniable et la minceur du message et de la méthode, pour garder LUCIFER en tant que puissant véhicule de l’effet Pygmalion.